Les frigos

Paris 13, 2007-02-25

 

http://les-frigos.com/

« La véritable histoire du 91 quai de la Gare commence juste après 14-18. De l’autre côté du fleuve s’étendent les entrepôts de Bercy. Paris se réveille de la grande guerre et il est temps d’approvisionner les Halles en produits frais.
La Compagnie Ferroviaire de Paris-Orléans entreprend la construction des « Frigos ». La gare Frigorifique de Paris-Ivry voit ainsi le jour en 1921. Du temps de sa splendeur, les trains s’engouffraient dans le corps du bâtiment. Les nombreuses tuyauteries, rongées par la rouille, qui courent le long des couloirs, témoignent que l’on se trouvait alors au cœur d’un réfrigérateur géant.
Des machines produisaient de la glace. Des rails fixés aux plafonds prenaient le relais des voies ferrées pour transporter des véritables téléphériques de denrées.
A la fin des années soixante, la disparition des Halles de Paris et l’ouverture du marché de Rungis entraînent l’arrêt de l’activité des entrepôts frigorifiques qui, dès lors, sont quasiment laissés à l’abandon durant une quinzaine d’années.
La SNCF, propriétaire des lieux depuis 1945, autorisa la location d’un premier lot de quinze « surfaces » en 1980. Dès lors, toute une population d’artistes investit cette friche industrielle.
En 1985, une agence de gestion immobilière proposa à la SNCF de gérer ce patrimoine, alors destiné à une probable démolition.
Les qualités particulières de la construction apparurent alors.
Du béton armé, des briques noires, du liège, encore des briques, encore du liège, encore du béton… Les murs, d’une épaisseur de soixante-dix centimètres environ, offraient une très bonne isolation phonique et thermique.
Des fenêtres furent percées, des cloisons aménagées… Il fallut installer l’eau, l’électricité, les équipements sanitaires, le chauffage, la ventilation… Attaquer les sols au marteau-piqueur pour faire passer une canalisation relevait de l’exploit. Les planchers, formés de dalles assemblées par des joints en liège, peuvent supporter une charge de sept tonnes par mètre carré !… »

2007-02-25 (1)